18.11.11

Là où je vis, il y a l'une des plus belles bibliothèques que j'ai jamais vues. Pour y entrer, il faut passer une petite porte qui n'a l'air de rien depuis la rue ; mais en empruntant le large escalier de pierre qui se cache derrière, on tombe nez à nez avec une des plus belles vues sur la ville. La première fois que j'avais voulu m'y rendre, je m'étais un peu perdue. J'avais longtemps pédalé dans les rues voisines, en me laissant berner par la petite porte qui n'a l'air de rien. Alors la première fois que je suis arrivée en haut... [Lire la suite]
Posté par camille_da à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13.11.11

Dimanche après-midi mélancolie. Je porte le pull rayé que j'ai acheté hier dans la petite friperie en bas de notre immeuble. Il a une odeur de grenier, une odeur de malle qu'on n'ouvre plus jamais. Je ne peux plus m'arrêter de regarder ce mur-là. Je crois bien qu'il a toujours été comme ça, et pourtant, c'est comme si je le découvrais pour la première fois. Eux, elle, lui, tous autant qu'ils sont. Aujourd'hui, ils me manquent un peu plus que les autres jours. Oui, ça m'arrive quelques fois, au point de me demander comment je fais,... [Lire la suite]
Posté par camille_da à 19:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11.11.11

Au moment où le monsieur du labo me tend l'enveloppe de papier contenant les dernières photos de mon argentique, je suis toujours un peu fébrile. Je ne me souviens jamais très bien depuis quand la pellicule est entamée, ni des endroits où je suis allée, alors c'est à chaque fois un peu une surprise et ça me plaît. En regardant les couleurs étalées sur le papier glacé, des couleurs criardes d'été, je me rends compte que c'est bel et bien l'automne qui m'attend là-dehors. L'automne et sa lumière dorée des fins d'après-midi.... [Lire la suite]
Posté par camille_da à 12:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
08.11.11

Il y a deux mois - presque jour pour jour - je débarquais dans une ville inconnue, seule, en traînant une grosse valise verte chargée de toutes les petites choses qui font ma vie. Avant de partir, je croyais que j'aurais besoin de beaucoup parler, de raconter toutes les pensées bousculées et les émotions tourneboulées qui naîtraient forcément dans ce pays où je ne parle pas la même langue que les gens. Et puis non. Entre les deux, il y a eu cet instant-là. L'instant où la porte de l'immeuble s'est ouverte sur quatre têtes... [Lire la suite]
Posté par camille_da à 19:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]